R U Y  B L A S

texte de Victor Hugo

mise en scène Roch-Antoine Albaladéjo

lumières Rocco et Momo

guitares Manolo et Vincenzo

chorégraphies Carole André

collaboration artistique Léonard Matton

administration de production Mathilde Gamon

8 comédiens : Roch-Antoine Albaladéjo, Noémie Daliès, Gilles-Vincent Kapps, Estelle Kitzis, Laurent Labruyère, Mélanie Le Duc, Jacques Poix-Terrier, Victorien Robert

résidences au Théâtre de Sens, au Centre des Bords de Marne du Perreux et à la Générale de Montreuil

spectacle aidé et soutenu par le département de l'Yonne, le réseau Affluences, l'Adami et la Spedidam

LE SPECTACLE

Par une nuit d'été une troupe de nomades s'arrête à l'orée d'un bois … C'est aujourd'hui le grand soir... celui où l'on va raconter l'histoire de Ruy Blas… Magie de la nuit, complainte des alexandrins, chant des guitares, exaltation des corps, danse des passions... Silence… Il était une fois...

Le ministre Don Salluste vient d’être exilé par la Reine et décide de se venger. Il se servira de son valet, Ruy Blas, en le faisant passer pour Don César… Ce dernier monte assez vite dans les hautes sphères du pouvoir, aidé par la Reine qui l'aime en secret. Vertueux, guidé par le bien commun et la grandeur de l’Espagne, il ne voit pas la toile qui est tissée autour de lui…

Ruy Blas est la pièce la plus envoûtante de Victor Hugo. C’est un incomparable poème où se mêlent, s’unissent et s’opposent tous les genres, thèmes et tons, que ce soit la tragédie, la comédie, le mélodrame ou la bouffonnerie en passant du sublime au grotesque.

 

Les personnages s’inscrivent dans ces répertoires en personnages hybrides, en archétypes et caricatures, modifiables selon les besoins de l’auteur pour servir l’intrigue. La pièce est complexe ; en exposant des sentiments contrastés, des situations pathétiques, elle peut tour à tour émouvoir, faire rire, sourire et surprendre, tout ceci porté par la magie de l’alexandrin.

LA MISE EN SCENE

Cultivant son souci de l’exigence, A2R compagnie s’attaque à un monument ; un texte riche, exigeant et dont les accents résonnent dans nos temps de troubles politiques ; mais surtout et avant tout, un poème d’amour : Ruy Blas.

Dès la première lecture de Ruy Blas, l’utilisation de la troupe en tant que groupe m’est apparue comme une nécessité car la pièce s’apparente à un conte populaire… Une troupe de nomades saltimbanques forme un cercle autour du plateau comme autour d’un feu. Ils vont invoquer leur ancêtre, Don César. Ils vont raconter son histoire et entrer dans le cercle pour jouer les rôles.

 

Le groupe prend ici tout son sens : il accompagne le spectacle, il participe et commente. La langue d’Hugo est alors utilisée comme un instrument au sein d'un orchestre : les envolées lyriques sont des joutes de danse, de flamenco... Les guitares et les chants scandent l’alexandrin, subliment l’amour et harmonisent la douleur quand elle survient. L’amour transcende la mort grâce à l'art...

Une création multicolore, qui mêle théâtre, musique, danse et acrobatie, tout en étant fidèle à la tragédie et à la poésie du texte. 

Un travail exigeant de corps et de c(h)œur sur cette œuvre flamboyante de Victor Hugo.

LA PRODUCTION

 

Le spectacle est créé en juillet 2017, au festival d'Avignon à l'Espace Roseau-Teinturiers et au Théâtre de Sens en octobre 2017.

Quelle folie ! Quelle belle interprétation de tous ! Quelle unité de travail ! Mise en scène et en lumières exceptionnelles, vous êtes un coup de cœur de ce festival !

PierPatrick

Fidèle au théâtre populaire de l’auteur, la pièce est servie par des comédiens impeccables. 

Céline Zug

Un Ruy Blas, haut en couleur, plein de cris et de fureurs, de danses et de comédie. On adore !  Un vrai spectacle populaire. 

Marie-Laure Atinault

Les comédiens savent donner une saveur nouvelle au texte et jouent avec leur corps autant qu’avec leur tête avec talent. C’est grisant de s’enivrer de leur jeu.

Céline Zug

© A2R Compagnie

  • w-facebook
  • w-googleplus