E L L E  E T  L U I  E T  L U I

textes de Sacha Guitry

mise en scène et chansons de Léonard Matton

musiques Laurent Labruyère

scénographie et lumière Yves Collet

costumes Aelys Iroise

assistante mise en scène Camille Delpech

3 comédiens : Rebecca Goldblat, Laurent Labruyère et Nicolas Saint-Georges

 

production A2R compagnie - Antre de Rêves, création en co-réalisation au Théâtre du Lucernaire

LE SPECTACLE

 

Deux pièces de Sacha Guitry qui réunissent le trio célèbre : le mari, la femme et l'amant. Sous la plume de Guitry, on passe du rire au larmes à travers des chansons qui tissent le fil rouge de la relation de couple.

 

Le spectacle débute par Une paire de gifles, comédie dans laquelle une femme est poursuivie par les assiduités d’un ami de son mari. Poussé à bout, l’amant lui donne une gifle qui attire le mari. Le quiproquo se met en place lorsque l’amant fait croire que c’est lui qui a reçu la gifle. Le mari, qui veut éviter le conflit et résoudre raisonnablement la situation propose alors que l'injustice soit réparée d'une manière ou d'une autre.

Cela cèle alors le début de la relation adultérine entre la femme et son amant..


La seconde pièce, Françoise, permet de retrouver les personnages quelques années plus tard. La femme et l'amant se sont mariés et ils filent le parfait amour. Mais, dans leur intimité plane plane tout de même une ombre : le premier mari.

 

Ce souvenir les bouleverse lorsqu’ils apprennent que ce dernier a eu un accident et est à l’agonie. La femme apprend alors que ce qu'elle imaginait être la vérité était en réalité un leurre de son premier mari.

 

La relation qui a débuté par un adultère résistera-t-elle ?

LA MISE EN SCENE

 

Sacha Guitry est peut-être le plus grand auteur comique français depuis Molière. Mais, parce qu’il est léger, on le croit superficiel. Il n’en est rien. Une pièce comme Françoise en est la preuve. Le drame bourgeois prend ici toute sa densité et, adossée à Une paire de gifles, l'écriture révèle une profondeur méconnue. 

L’idée de la mise en scène est d’explorer l’intimité de la relation de couple sur un temps assez long, comme Ingmar Bergman l’a fait dans Scènes de la vie conjugale et Saraband
 

Après avoir abordé la thématique du couple dans sa mise en scène de courtes pièces de Feydeau, Léonard Matton propose ici son contrepied et une vision sombre du trio adultèrin. 

 

Tout en conservant la vivacité de l'écriture de Sacha Guitry, le spectateur pénètre peu à peu dans l'intimité avec un dévoilement progressif des faux-semblants qui perfusent les relations au sein du couple. 

La scénographie, réduite à de simples évocations de lieux - une antichambre, un salon, une chambre d’hôpital - permet de se concentrer sur les parcours de chaque personnage. Tous tentent de manière dérisoire de duper leurs sentiments à l'aide de leur intelligence. Cependant, leurs émotions les ratrraperont immanquablement.

Cela crée un récit brillant qui laisse peu à peu place à l'émotion la plus nue.

LA PRODUCTION

 

A Paris, dans la salle Noire du Théâtre du Lucernaire, le spectacle a été créé le 6 juillet 2016

Un excellent spectacle ! 

France Bleu Midi Ensemble

Léonard Matton a la bonne idée de mettre bout à bout deux pièces de Sacha Guitry. Le projet est réussi et permet de découvrir un Guitry peu connu. 

Sylviane Bernard-Gresh

Le public passe du rire aux larmes, du bouleversement à l'excitation, de la singularité à la familiarité, du silence au déferlement. La mise en scène se révèle simple et subtile, intimiste et publique, passionnée et passionnante. 

Philippe Delhumeau

Agrémenté de tours de chants drolatiques puis dramtique, le spectacle divertir dans une ambiance joyeusement séduisante.

Stanislas Claude

© A2R Compagnie

  • w-facebook
  • w-googleplus