B O u V A R D  E T  P É C U C H E T

d'après le roman de Gustave Flaubert

mise en scène et adaptation Vincent Colin

lumières Alexandre Dujardin

création sonore Thierry Bertomeu

2 comédiens : Roch-Antoine Albaladéjo, Philippe Blancher

coproduction scène nationale de l'Oise en préfiguration, Espace Jean Legendre,

Théâtre de Compiègne et compagnie Vincent Colin

LE SPECTACLE

Deux copistes employés à Paris se rencontrent par hasard et se lient d'une étroite amitié. L'un deux fait un héritage, l'autre apporte ses économies ; ils achètent une ferme en Normandie, rêve de toute leur existence, et quittent la capitale.

 

Alors, ils commencent une série d'études et d'expériences embrassant toutes les connaissances de l'humanité ; et, là, se développe la donnée philosophique de l'ouvrage.

 

Ils se livrent d'abord au jardinage, puis à l'agriculture, à la chimie, à la médecine, à l'astronomie, à l'archéologie, à l'histoire, à la littérature, à la politique, à l'hygiène, au magnétisme, à la sorcellerie.

 

Ils arrivent à la philosophie, se perdent dans les abstractions, tombent dans la religion, s'en dégoûtent, tentent l'éducation de deux orphelins, échouent encore et, désabusés, désespérés, se remettent à copier comme autrefois.

LA MISE EN SCENE

Bouvard et Pécuchet appartiennent à la grande lignée des personnages comiques du cinéma, de Laurel et Hardy à Bourvil et Louis de Funès. Leur enthousiasme est communicatif, leur énergie débordante et les naïveté désarmante.

 

Un comique tout particulier, un comique intense, se dégage de cette procession de croyances dans le cerveau de ces deux pauvres bonshommes qui personnifient l'humanité. Ils sont toujours de bonne foi, toujours ardents, et invariablement l'expérience contredit la théorie la mieux établie ; le raisonnement le plus subtil est démoli par le fait le plus simple.

 

Deux acrobates du verbe, du geste et de la vie, se découvrent, s’associent et développent ensemble une activité encyclopédique aussi vaste que vaine. Deux comédiens, tels deux danseurs, deux virtuoses sur un plateau entièrement vide.

Cette encyclopédie de la bêtise humaine mise en scène, est à la fois grave et drôle, profonde et insignifiante, philosophique et burlesque.

LA PRODUCTION

 

Le spectacle est créé en 2013 dans l'Oise, puis joue au Théâtre du Lucernaire à Paris, avant de tourner plusieurs saisons - près de 50 dates - en France et en Chine.

Il y a du Buster Keaton dans cette mise en scène de l’œuvre de Flaubert. Sobrement burlesque (...) Astucieux et drôle. ! 

Sylviane Bernard-Gresh

Mis en scène avec finesse par Vincent Colin, Philippe Blancher et Roch-Antoine Albaladéjo donnent corps au couple mythique, increvable allégorie de la bêtise au bras de l’amitié et friandise délectable. 

Laurence Liban

Bouvard et Pécuchet est un texte d’une irrésistible drôlerie. Il faut dire que Roch-Antoine Albaladéjo et Philippe Blancher sont impayables.

© A2R Compagnie

  • w-facebook
  • w-googleplus