texte de Molière

mise en scène de Léonard Matton

scénographie Aurélia Michelin

musiques Baptiste Brylak

 

9 comédiens : Maxime Bailleul, Barnabé, Stéphanie Bassibey, Mélissa Billard, Frédérique Bourdin,

Ugo Gonzales, Charles Lelaure, Mathias Marty, Blaise Poujade Perrot, Thibault Pinson,

Nicolas Saint-Georges, Pitt Simon, Marianne Soumoy et Nina Tivelli

 

création au Sudden Théâtre. Représentations aux Théâtre du Lucernaire, Vingtième Théâtre, Avignon et en tournée en France

diffusion Atelier Théâtre Actuel

Le Malade Imaginaire

LE SPECTACLE

 

La cruauté est le plus puissant moteur comique chez Molière : le public rit de l’avare, du ridicule, de la dupe, du malade. Dans Le Malade imaginaire, le rôle d'Argan est un rôle énorme, quasiment présent sur la scène durant l'intégralité de la pièce : Molière l'offre en pâture aux spectateurs. Et les enfants comme les adultes se délectent de pouvoir en rire pendant plus d'une heure.

 

Avec neuf comédiens en scène, l’univers tourne dans un rythme effréné autour du Malade en son cocon, comme autour d’un pivot. Lorsque Argan est seul et dort, les cauchemars l’oppressent ; lorsqu'il est éveillé, les adjuvants et les opposants s’affrontent tout autour de lui. Les uns vont tenter de le sortir de son hypocondrie, les autres vont l’y enfoncer. 

 

Le spectateur plonge ainsi dans l'inconscient du Malade avec une esthétique poétique et contemporaine qui interpelle immédiatement les adultes, mais aussi les plus jeunes.

LA MISE EN SCENE

 

L'envie de monter cette pièce est venue de la possibilité qu'offrait le texte d'ajouter à la farce irrésistible un côté « série noire » et par conséquent d'apporter une tonalité très contemporaine sans avoir à adapter une seule ligne de Molière.

 

L’époque – le social et le temporel – est donc indéfinie, afin que la critique médicale passe au second plan et que le spectateur se concentre sur l’arnaque qui se trame autour du Malade.

 

Des cinq médecins et notaire, résulte deux personnages joués par les mêmes acteurs : deux malfrats au service de Béline, la femme vénale. Le rire provient alors moins de la médecine – qui a évolué depuis le XVIIème siècle –, et d’avantage de l’hypocondrie d’Argan – renforcée par l’évidence de la forfaiture de sa femme.

 

Pour le spectateur c'est une référence à un genre parfaitement moderne. C'est pourquoi les adultes comme les enfants plongent sans difficulté dans ce texte classique.

LA PRODUCTION

 

Le spectacle s'est joué pendant 7 ans et près près de 200 représentations partout en France.

Un beau succès, tant public que critique. 

Les performances se suffisent à elles-mêmes. Coups de boule et bagarres dynamitent cette farce sombre.

Un Malade très malin et qui se porte bien. Un malade pour rire. Avec de jeunes comédiens vigoureux.

Les plus jeunes spectateurs sont ravis de découvrir qu'on peut s'amuser avec un classique. Le reste de la salle ne boude pas son plaisir non plus.

Tonique et jouissif, parfaitement maîtrisé, le jeu des comédiens est à la hauteur de la mise en scène. Coup de maître. 

 

Critiques complètes sous l'onglet "Presse"

© A2R Compagnie

  • w-facebook
  • w-googleplus