top of page

FAIRE SURGIR LE MONSTRE
AUX FRONTIÈRES DE L'IMMERSIF

INCARNER LE VERBE POUR
UNE INTERPRÉTATION "HORS NORMES"
A2R FORM COMM Logotitre stage Le monstre immersif.png
du 13 au 24 novembre 2023
direction Roch-Antoine Albaladéjo

assisté de Mélanie Le Duc . intervenant immersif Léonard Matton
 
financement AFDAS ou Pôle Emploi (non pris en charge par le CPF)
financement personnel possible en fonction des places disponibles

RETOURS DES STAGIAIRES DU "MONSTRE IMMERSIF" . MAI 2023

  • "De l'exigence mêlé à une grande bienveillance, une technique magique pour maîtriser les vers, une corporalité brillante pour sublimer, bref un stage idéal pour progresser." Romain B.

  • "Je recommande cette formation parce que les pédagogues aiment le travail d'acteur et aiment les gens et les grands textes ; et ça se sent." Thomas S. 

  • "Un stage idéal pour tous, pour découvrir ou redécouvrir les Monstres de théâtre, les alexandrins et le théâtre immersif." Mélanie S. 

  • "La liberté s'épanouit dans la structure ; arrivez libres et vous en sortirez mieux structurés" Jacques C.

  • "Une formation de grande qualité avec des comédiens passionnés" Clara A-A. 

  • "Excellente formation avec un programme riche, remplie de toute la bienveillance du monde ! Encore merci pour ces merveilleuses semaines !" Lélia F.

Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre Immersif @Marie Ballot
Stage Le Monstre immersif @Marie Ballot pour A2R

Informations pédagogiques

Ce stage réunit deux pédagogies conjointes d'A2R cie : 

- sous la direction de Roch-Antoine Albaladéjo, en donnant aux interprètes des outils de travail et de maîtrise des textes classiques “mythiques”. Comprendre la construction de la pensée et son mouvement, trouver la respiration du personnage et la contrôler pour donner au rôle toute sa puissance, maîtriser sa voix dans les nuances les plus extrêmes et oser entrer dans la démesure de ces personnages dont la grandeur et la puissance fascinent et parfois effraient ;

- Léonard Matton abordera le "361è degré", cet instant rare où l'interprète et le personnage se mêlent indistinctement et créent une complicité physique avec un public. 

Cette double approche sera complétée par un travail ponctuel dirigé par Mélanie Le Duc : chorégraphie du corps dans l'espace et en groupe.

Tout cela permettra d'acquérir les outils de développement d'un style personnel qui connecte le texte et l'individu, et de construire la meilleure interprétation de soi.

Formatrice · formateurs

  • Roch-Antoine Albaladéjo est embauché par la Comédie Française au début de sa carrière. Il a mis en scène parmi les plus grands rôles du répertoire théâtral et il a endossé la création de plusieurs personnages dont le mythe excède la simple humanité : Oreste, Hamlet, Alceste, Dom Juan... Leurs alter-egos féminines (Hermione, Ophélie, Célimène et Elvire) charrient la même puissance. Dans ses mises en scène depuis trente ans, il s'est attelé ainsi à faire surgir les "monstres" du théâtre.

  • Léonard Matton souhaite partager ici l’expertise développée en élaborant les spectacle immersif, Helsingør et Le Fléau. Suite à ces expériences, il a mis en place une méthode intitulée Le 361ème degré. Au cours de ce stage il travaillera sur les monologues et/ou scènes à l'aide de son outil principal : Le 360° immersif.

  • Mélanie Le Duc travaille avec la compagnie A2R depuis 2015. Formée à un théâtre physique, elle continue à pratiquer aux arts martiaux, cascade, yoga, danse, chant et tout art qui fait la part belle au corps en mouvement. 

FORMATION

STAGE - 60 HEURES

du 13 au 24 novembre 

direction Roch-Antoine Albaladéjo

complices Léonard Matton & Mélanie Le Duc

Profil professionnel des stagiaires

  • publics concernés : artistes interprètes (hors musicien·ne·s). Cette formation est destinée principalement aux comédien·nes qui désirent renforcer leurs acquis et élargir leurs compétence, mais également aux metteur·ses en scène qui souhaitent diriger les interprètes selon les spécificités d'un dispositif immersif.

  • secteurs d'activité : théâtre, spectacle, cinéma

  • expérience professionnelle des stagiaires : expérience de trois années ou en fin de formation. Condition physique en adéquation avec la formation et certificat médical de non contre-indication aux activités physiques

  • prérequis : lire les textes envoyés 10 jours avant le début de la formation puis lire les pièces choisies.

 

Identification du stage

  • modalités pédagogiques : formation en présentiel

  • métier(s) visé(s) : comédienne, comédien, artiste interprète, metteuse en scène, metteur en scène.

  • objectifs pédagogiques : apprendre à travailler les textes des grands auteurs et les adapter à un dispositif de théâtre immersif.

 

Modalités pratiques

  • dates : 10 jours / 60h / 10h-13h / 14h-17h (du lundi au vendredi)

  • lieu : La Générale, 11 rue Rabelais, Montreuil (M° Mairie de Montreuil)

  • nombre de stagiaires maximal : 14

  • délais d'accès :

    • AFDAS (ou autre opérateur de compétences) : 35 jours (minimum) avant le début de la formation

    • Pôle Emploi : 25 jours (minimum) avant le début de la formation

    • financement personnel : 20 jours (minimum) avant le début de la formation (dans la limite des places disponibles).

Supports et ressources fournis aux stagiaires

  • support théorique (numérique ou imprimé) : brochures L'alexandrin, ou la construction du discours & Les outils du 360° immersif®.

  • support textuels (numérique) : monologues et/ou scènes

  • matériel de sécurité (pharmacie)

  • matériel technique : enceintes, projecteurs (si nécessaire)

Suivi de l'évaluation

  • feuille de présences

  • entretien d'auto-évaluation

  • accompagnement quotidien

  • attestation de fin de formation

  • questionnaire de satisfaction à chaud

  • questionnaire de satisfaction à froid

L'évaluation sera jugée sur la progression continue et sur la présentation publique de la dernière journée.

Renseignements

Fanny Laurenta2r.formations@gmail.com

TARIFS

à partir de 900€TTC

en financement personnel

les financements AFDAS ou Pôle Emploi sont prioritaires

DÉMARCHES

Si cette formation vous intéresse :

- Accédez au formulaire de pré-inscription et transmettez-nous y votre CV sous format pdf ou jpeg.

 

- La compagnie s'engage à vous répondre dans les 72 heures afin d'accuser réception de votre candidature, vous confirmer la disponibilité de la formation et vous transmettre un devis.

- suite à cet échange de cadrage, une fiche de renseignements et un questionnaire de positionnement vous seront transmis afin de commencer à préparer votre dossier.

Le questionnaire de positionnement a pour objectif d’adapter la formation (rôles abordés, etc) en fonction de vos besoins et de vos savoir-faires.

HANDICAP

Accompagnement spécifique pour les stagiaires en situation de Handicap.

Vous êtes en situation de handicap et souhaitez suivre une de nos formations ? nous vous remercions de télécharger la plaquette d’information ci-dessous :

 

 

 

 

Nous sommes à votre écoute afin de mettre en œuvre l’ensemble des conditions d’accueil nécessaires et adaptées à vos besoins.

PROGRAMME DÉTAILLÉ

JOURS 1-2

technique de construction de texte

(méthode Bernardy)

 

10h00

échauffements quotidiens

souplesse corps, voix & énergie

 

Une première partie des exercices est répétée quotidiennement dans le but de donner une “routine” d’échauffements aux interprètes, pouvant être employée durant et à la suite du stage.

Une seconde partie des exercices, plus spécifiques, nécessitent d’être travaillés individuellement sur des temps plus longs. L'idée est de se constituer une "trousse à outils”, un ”panier” dans laquelle l'artiste pourra puiser par la suite pour son travail de scène.

  • exercices de renforcement de la ceinture abdominale
  • ​exercices de maintien

  • exercices d’articulation

 

11h00

le groupe : gestion de l’espace,

mouvement & écoute / cohésion & dynamique

 

Une première partie du travail pour aborder ces textes d’une extrême densité consiste à apprendre à déconstruire le “juge” qui veille en chaque interprète. Le travail de réflexion sur le texte, aussi individuel qu’on puisse le croire, est davantage permis après avoir, en groupe, abandonné sa pensée pour trouver une résonance commune, comme un orchestre qui s’accorde. Cette résonance change quotidiennement et il importe de retrouver chaque jour le juste équilibre d’une troupe. L’objectif est d’apporter aux stagiaires deux compétences, au cours de la semaine :

  • La première est un “coffre à jeux” dans lequel les stagiaires pourront puiser durant toute leur vie professionnelle. Le terme de “jeux” évoque le “jeu” en tant qu’interprétation, mais il évoque aussi l’enfance dans le sens où le jeune âge fait théâtre de tout. C’est un travail de re-connexion à cette dynamique qui est donc proposé.

    • équilibres de plateau
    • tableaux
    • machines infernales​
    • danse aveugle

Afin de constituer ce “coffre”, il est demandé aux stagiaires de prendre des notes sur chaque jeu afin de renforcer, avec le formateur, l’auto-analyse.

  • La seconde est de transmettre à chaque stagiaire la conviction que ce travail de troupe est profitable pour une meilleure interprétation individuelle, pour une meilleure cohésion de groupe et pour une production optimale. Au fur et à mesure de la semaine, ces exercices seront développés, renforcés et accélérés afin d’arriver plus rapidement au but souhaité : être suffisamment préparé pour recevoir et proférer des mots qui nécessitent agilité, muscle et souplesse.

12h00

travail sur un texte commun

acquisition de la méthode

 

L'objectif est de déceler à travers la construction grammaticale du texte le mouvement de la pensée, ses articulations et la construction du discours. De trouver la respiration du personnage, son énergie et son mouvement.

  • découpage de textes suivant la méthode Bernardy (Le jeu verbal)

  • annotation du texte : donner les outils d’annotation aux stagiaires afin qu’il puisse repérer concrètement la construction du discours

  • repérage de la trajectoire du discours

  • maîtrise de la construction de la pensée. À l’aide de ces outils et d’une méthode transmise à toutes et tous, les stagiaires acquièrent un savoir-faire qui leur permet par la suite d’aboutir rapidement à une proposition d’interprétation à la fois personnelle et malléable, qui peut s’adapter à tous les publics, quel que soit le contexte (casting, théâtre, cinéma)

  • exercices liés à ce travail de découpage : "ski" et "relais". Ces exercices permettent, grâce au travail de groupe, une progression individuelle rapide. L’émulation et la dynamique de groupe permettant un ”lacher-prise” plus immédiat.

  • construction et respiration : travail de souffle sur les différents mouvements de la pensée afin de donner au texte toute la plénitude de ses nuances et de ses couleurs.

  • travail sur la "rupture de pensée" et l’”accident”. Trouver les points d’articulations, les moments de suspens sur lesquels l’interprète pourra intensifier son jeu et son émotion.   

 

14h00

monologues / travail à la table

 

Travail des monologues. Cette partie du travail d’interprétation est guidée par le formateur au début de la semaine puis, au fur et à mesure des jours, les stagiaires sont incités à travailler en plus grande autonomie. Cette compétence est indispensable, pour exceller dans un écosystème où la durée des répétitions se réduit peu à peu. L’aspect le plus important de ce travail est de parvenir, grâce à la technique acquise au cours des matinées, à laisser “jaillir” le personnage de façon maîtrisée.

 

16h00

scènes en duo / travail à la table

 

Répétition des scènes. Au contraire du précédent travail, celui-ci a pour objectif de permettre à chaque stagiaire de trouver sa “meilleure malléabilité”. En étant souvent mis en scène par des personnes différentes, il faut, à chaque spectacle, être en mesure de fournir un travail diversifié. De plus, le travail à deux implique un “accord” avec son ou sa partenaire. La direction d'interprétation de cet exercice demande ainsi chaque jour une puissance et des nuances supplémentaires. Chaque journée se termine par un échange en groupe avec le formateur, dans le but de préparer la journée du lendemain.

JOURS 3-5

approfondissement

ancrage

10h00

échauffements corps & voix

cohésion & dynamique

 

Les exercices de la première semaine sont approfondis et poussés afin de créer une harmonie dans le groupe et une écoute aiguisée.

 

11h00

groupe

occupation de l’espace, mouvement & écoute

 

Renforcement des acquis afin de préparer le groupe au travail en public et de prendre en compte l’occupation de l’espace.

 

12h00

texte

temps d'apprentissage

 

Cette heure d'apprentissage, souvent réclamée par les personnes en formation, permet de se concentrer sur la mémorisation profonde des textes et, si nécessaire, d'acquérir des outils mnémotechniques.

14h00

monologues

 

Passage des monologues de la table au plateau. Travail sur la dynamique du discours, l’énergie du personnage. Appréhender l’adresse du monologue, l’intime et le proféré.

 

16h00

scènes en duo

 

Passage des scènes de la table au plateau. Trouver les énergies des personnages, leurs mouvements et leurs dynamiques individuelles et communes. Élaboration du lien qui les anime et qui les lie à la fois entre eux et avec le public. Travail sur les corps en mouvements, interactions et conflits, en brisant peu à peu le quatrième mur.

JOURS 6-9

explosion des frontières

jeu total

 

MATINÉES

 

Ces matinées sont consacrées à intégrer pleinement, dans les corps, la "routine" acquise, la gestion du trac ou de toute situation inattendue pouvant mettre l’interprète en difficulté : 

  • une première partie aborde les outils de Gerda Alexander et le principe d’eutonie, mais également le Systema, art martial russe. Il s’agit d’apprendre à identifier les risques, prendre conscience des tensions qui en découlent et savoir réagir en fonction : gestion du souffle et du rythme cardiaque, changement de perspective, activation des membres externes, micro-mouvement,

  • en seconde partie, les scènes seront travaillées en y ajoutant un élément "perturbateur" (un sens entravé ou un sens exacerbé : l’ouïe, la vue, le toucher mais également l’odorat). Ceci dans le but d'apprendre à ne jamais "perdre ses moyens", mais au contraire jouer corporellement avec la richesse du moment présent.

 

APRÈS-MIDIS

360° immersif . direction Léonard Matton

 

La caractéristique première de l'immersif est la disparition de la séparation entre la scène et la salle. Au-delà de franchir le quatrième mur, c'est une prise de risque pour l'interprète qui évolue dans un espace fluctuant, à quelques centimètres parfois du public. Ces après-midis sont donc consacrés, sur la base des textes travaillés les jours précédents, aux différentes manières de créer un jeu immersif :

  • D'abord, les cinq types de "natures" de public seront explorées (présences, absences, fantômes, personnes et personnages), ainsi que les cinq types de "fonctions" (inimitié, doute, indifférence, amour et soumission).

  • Ensuite, les cinq "types de relation spatiale aux membres du public". Du 360° à la "dispersion", en passant par la traversée, l'encerclement et la circulation, les stagiaires apprennent ainsi à gérer spatialement le public. Au delà des éventuelles déambulations, arborescences ou interactivités, c'est l'acquisition d'un savoir-faire dont dépend toute une esthétique de la sensation.

  • Enfin, la dernière étape de cette esthétique est consacrée à l'exploration des cinq relations physiques et des cinq relations sensorielles que l'interprète peut tisser avec un ou plusieurs membres du public.

JOUR 10

Symbiose & synthèse du monstre

 

Le dernier jour, les stagiaires sont amenés à synthétiser les acquis de la formation et à les appliquer pour une présentation publique. Celle-ci permet de reconnaître la progression et les acquis que ce travail aura nécessairement apportés. L’épreuve ultime de l'interprète (en général et en immersif en particulier) étant la confrontation au public. 

thumbnail_DSC_8141BAM_©marieballotphotographe.jpeg
bottom of page